Actualités

Droit Civil et des Affaires – Prêts immobiliers – Emprunts immobiliers : la crise du Coronavirus permet-elle de suspendre les échéances ?

Publié le : 29/05/2020 29 mai mai 05 2020

Le gouvernement italien a annoncé le 11 mars dernier la préparation d’un décret permettant aux ménages italiens de suspendre le remboursement des échéances d’emprunt immobilier jusqu’à la fin de l’année 2020. 

Il ne semble pas qu’une telle mesure soit envisagée en France par notre gouvernement lequel a préféré encourager le télétravail et l’activité partielle.

Pour autant, si le confinement s’inscrit dans la durée, les entreprises feront face à des difficultés de trésorerie si ce n’est pas déjà le cas. De telles difficultés impacteront nécessairement les revenus des particuliers qui doivent faire face à des charges fixes comme le paiement du loyer ou le remboursement de leurs échéances de prêts immobiliers pour les ménages propriétaires de leur bien. 

Si le gouvernement n’entend pas prendre de mesure pour suspendre ces échéances, les emprunteurs ont tout intérêt à relire l’offre de prêt pour leur permettre de ne pas être pris en défaut.

L’un des premiers réflexes pourrait être de se tourner vers l’assurance obligatoire. Cependant, celle-ci est souscrite pour les cas de décès, perte irréversible d’autonomie et pour les cas d’incapacité ou invalidité en cas d’arrêt de travail suite à arrêt maladie ou accident.

Cette assurance n’a donc pas vocation à être actionnée en cas de perte de revenus résultant d’une perte d’emploi, non-versement du salaire par l’employeur ou de mise en activité partielle.

Cependant, certains prêts prévoient la possibilité de suspendre le remboursement des échéances pour une durée variant, le plus souvent, d’un à douze mois. Attention, cette suspension n’entraîne pas la suspension du paiement des intérêts ni le paiement de l’assurance. Mais surtout, ce report des échéances à un coût et génère des intérêts supplémentaires. Il est donc primordial d’en discuter et d’évoquer ce coût avec votre conseiller.

Si votre offre de prêt ne prévoit pas la possibilité de suspendre les échéances, elle prévoit plus probablement la possibilité de moduler le montant de vos échéances. En effet, très souvent, les offres stipulent une possibilité de réduire le montant de l’échéance sur une période de douze mois maximums. Si des frais d’avenant vous seront refacturés par votre établissement bancaire, ils seront moins importants que les frais engendrés par une suspension des échéances.

Que ce soit la suspension ou seulement la modulation des échéances, votre banquier ne pourra votre demande si cette option est stipulée dans votre offre.

Enfin, si votre offre de prêt ne contient ni la possibilité de suspendre vos échéances ou la possibilité de moduler le montant de celles-ci, rien ne vous empêche de vous renseigner auprès de votre banque pour savoir si de telles mesures sont envisageables.
 
Cet article est paru dans le Probant n° 825 du 29 mai 2020.

Le Probant est une revue hebdomadaire juridique et financière, habilitée à publier des annonces légales et judiciaires dans le département de la Guadeloupe.

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.